Bientôt le pont Jean-Jacques Bosc

j129-pontjjbosc-bdx-img
image du futur pont JJ Bosc et des 2 espaces paysagers de raccordement. Crédit OMA.

Vélo-Cité participait le 22 juillet à une réunion concernant les aménagements cyclables du futur pont Jean-jacques Bosc. Bordeaux métropole comptait trois représentants dont Bertrand Arnauld de Sartre, chef de projet. Gilles Guyot, architecte chef de projet, représentait l’agence OMA dont le projet a été retenu pour le pont et il était accompagné de deux chefs de projets « ingéniérie » de la société Egis.

On rappelle que ce 8° pont à travers la Garonne sur le territoire de la métropole reliera le boulevard Jean-Jacques Bosc à la rive droite du fleuve (pas loin de la rue Jules Guesde). Petit jeu, énumérez et localisez les 7 autres traversées. On sait que la plate-forme de l’ouvrage fera 44 m de large avec dans l’ordre, du sud au nord, 2 fois 2 voies automobiles, 2 voies autobus, une piste cyclable double sens de 3 m de large et un espace piétons de 15 m de large. Les cyclistes auront droit a une vraie piste bidirectionnelle de 3 m de large. L’enjeu pour Vélo-Cité portait donc sur les raccordements cyclables de chaque côté de l’ouvrage. Il s’agit là de points très critiques pour la cyclabilité. En effet, on ne voudrait vraiment pas que se reproduise ce qui s’est passé pour le pont Jacques Chaban-Delmas. Nous voilà avec un magnifique pont levant mais très moyennement cyclable à cause du traitement en voie verte pour les cyclistes et les piétons avec un trafic passant à pied très dense. Et nous voilà confrontés à des débouchés au contact d’axes cyclables clés et du futur réseau express vélo (le fameux REV de mise en place très « arlésienne ») mais dont les aménagements de raccordements cyclables et alentours n’ont pas été correctement anticipés et ne sont pas du tout à la hauteur. Et malgré les protestations et propositions de Vélo-Cité qui s’accumulent, on sait qu’il coulera beaucoup d’eau sous les 8 ponts avant que la situation ne soit améliorée. Quand le mal est fait …

Mais revenons à notre nouveau pont. Les raccordements routiers, cyclables et piétonniers seront insérés au sein d’une surface de presque 5 hectares d’emprise au sol – pour les 2 rives – traitée avec de nombreux espaces arborés et de détentes. Le budget prévu pèse un tiers par rapport au pont au sens strict. Et on peut le dire, la partie aménagements cyclable du projet – dans son état actuel – paraît plutôt bien ficelée, même si le diable se cachera dans les détails des aménagements.

Côté rive gauche, une piste cyclable bidirectionnelle permettra le passage direct (nord/sud) sous la culée du pont et sera évidemment raccordée aux autres accès nord et sud qui montent de façon très directe vers la plate-forme sous une pente de 4 %. La continuité vers les quartiers alentours est bien prévue. Nous avons insisté fortement sur la qualité nécessaire de l’aménagement pour la traversée de chaussée qui sera donc parfois nécessaire pour l’accès à la piste du pont où pour les sorties du pont. Côté rive droite, même principe mais pas de piste cyclable d’évitement sous la culée du pont (y’avait pas la place). L’interconnexion avec le réseau de Floirac et la future salle de spectacles est intégré au projet. Cher lecteur, en zoomant sur certaines images de cette page, dont celles appelées « axonométrie de la rive droite ou gauche », vous aurez des éclaircissements visuels (axonométrie, joli mot n’est-ce pas ?).

Les pistes bidirectionnelles sont prévues à la largeur de 3m. Nous avons insisté pour que les aménagements de traversée de chaussée minimisent les risques de conflits piétons vélos et nous avons demandé de ne pas sous-estimer le stationnement. Nos interlocuteurs nous ont dits que les « événementiels » du pont sur l’espace piétons qui ne fermeront pas la circulation automobile et les transports collectifs – cinéma de plein air, marché – préserverons la piste cyclable. Ca, Vélo-Cité y est très sensible.

L’enquête publique est pour fin d’automne, Vélo-Cité ne manquera pas d’aller dans le détail.

(d’après un article de E. Leroy et J.-F Perrin paru dans le bulletin de septembre 2015)

 

Dans la même categorie