Cyclistes brillez – édition 2018

Jeudi 08 novembre de 17h à 20h / Place Stalingrad à Bordeaux

fb-event

A vélo, voir et être vu c’est vital. L’association Vélo-Cité profite du retour de la nuit, de la pluie et du brouillard pour rappeler aux usagers cyclistes la nécessité de rouler avec des éclairages en règle, en s’équipant correctement.

Vélo-cité et ses partenaires organisent un événement lumineux et musical afin de sensibiliser les cyclistes à l’importance d’un bon éclairage.

Jeudi 08 novembre
17h -20h
Place Stalingrad à Bordeaux

AU PROGRAMME

cyclistes_brillez_2016_velo_cite_7

  • Des conseils pour s’équiper >Vélo-Cité et la Prévention Maif  seront disponibles pour répondre aux questions, évaluer l’équipement des vélos, donner des informations, de la documentation et distribuer de l’équipement lumineux (catadioptres, gilets réfléchissants, lumières avant et arrière etc.);
  • Des distributions de gilets réfléchissants pour adultes et ados, de kits de lumières avant et arrière, et de brassards réfléchissants;
  • Un atelier de réparation et d’installation lumièresVélo-Cité avec son programmeLa Maison itinérante du vélo de la rive droite viendra compléter l’intervention en installant l’atelier mobile avec focus sur l’éclairage (réparation des dynamos, installation de catadioptres).
  • Une installation artistique et lumineuse >Cancan (collectif d’architectes) nous accompagnera pour la 3e édition avec une installation inédite qui illuminera la place.
  • Marquage Bicycode des vélos > Petite nouveauté cette année Vélo-Cité profitera de sa présence sur l’espace public pour proposer aux cyclistes le marquage Bicycode contre le vol de vélos (prix libre).

Avec : Vélo-Cité, Prévention Maif, Cancan

logo_maif_printweb_logo_cancan-150x150logo-velocite-impr

————————————————

RAPPEL DE LA RÉGLEMENTATION

L’éclairage du vélo n’est pas une option : c’est une obligation ! Obligation pour votre sécurité en tout premier lieu bien sûr, mais aussi obligation réglementaire car le Code de la route impose à tout cycliste un équipement minimum… qui mériterait d’ailleurs d’être renforcé.

 Ce que dit le Code de la route

Lorsque vous circulez en ville ou sur une route la nuit (ou même de jour si la visibilité est insuffisante : brouillard, tunnel), votre vélo doit disposer d’un équipement qui le rend visible des autres usagers. C’est une obligation prévue par le Code de la route (R313 – alinéas 4,5,18,19 et 20). Il se compose de plusieurs éléments :

  • un phare avant blanc ou jaune
  • un phare arrière rouge
  • un catadioptre (réflecteur) avant blanc ou jaune
  • un catadioptre (réflecteur) arrière rouge
  • des réflecteurs visibles latéralement (catadioptres fixés sur les rayons des roues ou pneus à flancs réfléchissants)
  • des réflecteurs de pédale
  • Et si vous avez accroché une remorque à votre vélo, celle-ci doit également être équipée d’un catadioptre, voire d’un catadioptre de chaque côté si sa largeur dépasse 1,30 m.

L’éclairage est facultatif de jour. Le système peut d’ailleurs être amovible afin de répondre aux besoins spécifiques des cyclistes sportifs ou VTTistes. Néanmoins, il n’est pas conseillé de sortir sans cet équipement car même en plein jour, certaines situations peuvent vous obliger à circuler avec un éclairage. C’est le cas si la visibilité se dégrade (par exemple en cas de brouillard ou de forte pluie), si vous passez sous un tunnel ou même à l’occasion d’un trajet effectué plus tardivement que prévu. Et c’est une obligation aussi bien au regard du Code de la route que de votre propre sécurité.