Dix conseils aux cyclistes débutants (ou non)

Des conseils en images pour un meilleur partage de la route entre usagers.
vélo bien stationnévélo mal stationné

 

Un vélo est bien stationné quand il est sur un arceau, pas sur le mobilier urbain (poteau)
cycliste feu vert
cycliste feu rouge
Comme pour les voitures, les vélos doivent s’arrêter au feu rouge sauf « cédez le passage cycliste au feu rouge, panneau ci-dessous
cycliste sens interdit sauf vélo
cycliste mal placé sens interdit
Sauf indication « sauf cycliste », il est interdit d’emprunter un sens interdit.
 cycliste bien placé sur voiecycliste sur voies de trampiste cyclable
Bien se positionner sur la voie : roulez sur la route ou piste cyclable, pas sur les voies de tram!
cycliste passage piéton okcycliste sur passage piéton pas ok
 Traversez les passages piétons lorsqu’il y a le logo cycliste, sinon descendez.
 cycliste correspondance tramcycliste circulant sur trotoir
  A ne pas faire : rouler sur les voies de tram et rouler sur les trottoirs!
Vous avez décidé de vous déplacer à vélo, c’est un bon choix. Le vélo permet d’aller partout dans la métropole bordelaise sans crainte des embouteillages, des problèmes de stationnement, etc… Vélo-Cité vous aide à franchir le cap, en prenant le moins de risques possible. Vous pouvez notamment vous inscrire à nos remises en selle. Et sachez qu’une fois essayé, le vélo est adopté !

1/ Choisissez un vélo urbain de bonne qualité

Privilégiez le confort et la sécurité. Optez pour un vélo avec un système de freinage moderne (freins vbrake ou à tambours), un garde-boue, un protège chaîne, un porte-bagages solide, une sonnette et un éclairage fiable (la dynamo dans le moyeu étant le plus sûr). Un rétroviseur peut être utile pour pouvoir déboîter ou changer de direction.

2/ Réglez et entretenez votre vélo

Prenez le temps de bien régler la hauteur de selle : vos pieds doivent toucher le sol jusqu’à la pliure des orteils. Réglez aussi votre guidon : vous risquez le mal de dos s’il se trouve trop bas par rapport à la selle. Contrôler fréquemment les organes clés que sont les freins et les pneus.

3/ Choisissez votre itinéraire

Consultez les plans cyclables et vous verrez qu’il existe déjà de nombreux itinéraires aménagés. Trouvez votre itinéraire en privilégiant les rues aménagées, quitte à faire quelques détours.

4/ La circulation

Une fois en selle, mettez votre timidité dans votre poche et imposez-vous de façon à être vu de tous. Vos sens doivent être en éveil. Regardez toujours au loin devant vous (parfois aussi en arrière) et recherchez le regard des automobilistes qui vous entourent. Gardez un doigt en permanence sur les freins. Anticipez vos manœuvres et indiquez avec votre bras tout changement de direction.

5/ Le positionnement sur la chaussée

Positionnez-vous au maximum comme si vous étiez au volant d’une voiture. Ne roulez pas trop près des véhicules en stationnement ou à l’arrêt. Ne frôlez pas les trottoirs. Dans une rue relativement étroite n’hésitez pas à rouler en plein milieu même si derrière on s’impatiente. Dans les ronds points, ayez une trajectoire bien lisible et utilisez vos bras pour faire comprendre la direction souhaitée.

6/ Les pièges à éviter

Avec de la prudence et beaucoup de vigilance, tout se déroulera au mieux. Attention aux ouvertures intempestives de portières : soyez vigilant et écartez-vous des voitures en stationnement. Franchissez les rails du tramway avec un maximum d’angle (au moins 30°). Ne doublez jamais un poids lourd ou un autobus et faites très attention à leurs manœuvres en raison de leur déport et surtout des angles morts. Attention au piéton indécis, utilisez votre sonnette et passez toujours derrière lui. Le revêtement par temps de pluie de certaines rues piétonnes de Bordeaux peut être glissant.

7/ Le code de la route

Le vélo est un véhicule et à ce titre, le cycliste doit respecter le code de la route. Il a été fait pour les automobilistes et prend peu en compte la réalité de la circulation du cycliste urbain (énergie musculaire avec recherche des trajets les plus courts s’opposent à la multitude de feux et de sens interdits).

8/ Le casque

Cela doit rester un choix personnel. À Vélo-Cité, nous sommes contre l’obligation de son port. En revanche, nous le conseillons pour les enfants y compris ceux sur un siège bébé.

9/ L’éclairage

La nuit, trop de cyclistes négligent encore l’éclairage. Contrôlez régulièrement l’efficacité du vôtre. Portez des vêtements clairs et n’hésitez à y ajuster un chasuble réfléchissant (obligatoire hors agglomération). Vous pouvez en acheter au local de l’association pour la modique somme de 5 €.

10/ Lutte contre le vol

Ce n’est pas une fatalité, prenez seulement quelques précautions. Choisissez un cadenas en forme de U de bonne qualité. Attachez votre vélo toujours à un point fixe en prenant le cadre et une roue (y compris dans les cours d’immeuble). Choisissez des endroits passants et éclairés, évitez de le laisser dehors la nuit (pensez aux parkings urbains sécurisés). Pensez à cadenasser votre selle avec un petit antivol et remplacez l’attache rapide de vos roues par des boulons.

Et pour finir : rejoignez les nombreux adhérents de Vélo-Cité qui souhaitent voir évoluer rapidement le réseau cyclable et circuler dans une ville apaisée !