RIVE DROITE / RIVE GAUCHE UN PAS EN AVANT, UN PAS EN ARRIÈRE POUR LES TRANSPORTS ALTERNATIFS

RIVE DROITE / RIVE GAUCHE
UN PAS EN AVANT, UN PAS EN ARRIÈRE POUR LES TRANSPORTS ALTERNATIFS

Rive droite, l’avenue Thiers passe à une voie de circulation pour les autos. Rive gauche, le projet estival de fermeture du Pont de Pierre à la circulation auto, côté entrant, est en passe d’être annulé.

Vélo-Cité félicite la Métropole, les élus et les techniciens qui ont travaillé sur le passage à une voie de circulation auto de l’avenue Thiers. Une décision politique forte pour les transports alternatifs et actifs sur un axe structurant.

MAIS, ça stagne entre les deux rives pour la fermeture du Pont de Pierre.

Petit retour en arrière : en janvier 2015, Vélo-Cité formulait ses vœux, à savoir, réserver la circulation sur le Pont de Pierre, aux piétons, aux cyclistes et aux transports en commun.

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

La Métropole avait répondu favorablement en 2016 et s’était engagée à fermer le Pont de Pierre à la circulation automobile dans le sens entrant Cenon-Bordeaux, dès le 02 juillet et pour la période estivale. Nous sommes à un jour de l’échéance et il semblerait qu’il n’y ait aucun ruban à couper pour Vélo-Cité.

Nous regrettons vivement cette frilosité et surtout en cette période estivale, propice à l’expérimentation d’une ville apaisée (vacances pour les bordelais, arrivée des touristes…). Nous lançons aujourd’hui un appel à la Métropole pour qu’elle réalise son engagement.

Notre proposition : lancer l’expérimentation du 11 juillet au 15 août et en faire un rendez-vous régulier, chaque année, jusqu’à sa fermeture définitive à la circulation automobile en 2019 à l’ouverture du nouveau pont Jean-Jacques Bosc.

Vélo-Cité a des arguments à faire valoir :
– L’ouvrage qui date du 19e siècle vieillit et se fragilise
– Plus de 2/3 des traversées se font déjà via des modes alternatifs (transports en commun, à pieds ou à vélo). Il n’y aura pas de changement brutal des habitudes.
– 3400 cyclistes l’empruntent chaque jour, et leur cohabitation avec les piétons sur le trottoir n’est pas toujours simple, ni adaptée.
– Les voitures peuvent bifurquer sur le pont Chaban Delmas et le Pont Saint-jean. Le détour est dérisoire et permet même de gagner du temps en heure de pointe.

AFFAIRE A SUIVRE…

Dans la même categorie