Tous les articles par Benoit Gilliot

Assemblée Générale 2021 – Candidats au Conseil d’administration

Candidats au Conseil d’Administration de Vélo-Cité

DESMIER Guillaume

DESMIER « Habitant de Bordeaux et sa Métropole depuis 2012, je la pratique depuis le début à vélo. J’essaie autant que possible de faire mes déplacements du quotidien à vélo (et à pied), y-compris pour aller au travail à 10km de chez moi. Je participe à Vélo-Cité en tant que bénévole sur des événements ponctuels mais aussi régulièrement au sein de l’équipe La Métropole à Vélo, auprès des élus et techniciens de la Métropole. J’aime également beaucoup voyager à vélo, et j’ai créé un blog sur le sujet avec ma compagne, pour donner des idées et montrer que le cyclotourisme est accessible. Le vélo, c’est une belle partie de ma vie ! »

KERESZTES Barna

KERESZTES
« Je m’appelle Barna Keresztes, chercheur à l’Université de Bordeaux, je suis cycliste à Bordeaux depuis 15 ans et membre de Vélo-Cité depuis 8. C’est grâce à Vélo-Cité que j’ai réussi à faire installer un parking vélos de 50 arceaux devant le Laboratoire IMS. Je voyage beaucoup à vélo. En 2019 j’ai traversé l’Europe jusqu’en Roumanie.»

SAINVET Philippe

SAINVET « Je m’appelle Philippe SAINVET, j’ai 62 ans, j’habite à Bordeaux depuis 24 ans. Je pratique le vélo régulièrement à la ville, pour les déplacements du quotidien (travail, courses, loisirs) et sur les routes, pour l’aspect plus sportif. Cela nous a permis avec ma femme d’abandonner une de nos deux voitures.

Je suis adhérent à l’association Vélo-Cité depuis 5-6 ans et engagé dans l’équipe de campagne du plaidoyer de la Métropole à vélo»

Dans la même categorie

Assemblée Générale 2021 – Propositions 2021

Proposition de rapport d’orientation 2021

Nos objectifs statutaires de promotion et de défense de l’usage du vélo dans Bordeaux Métropole se déclinent toujours selon les 3 axes principaux bien connus :

  • les actions pour le développement des aménagements cyclables afin d’obtenir un réseau sûr et cohérent sur l’ensemble de la métropole bordelaise. En particulier en défendant notre plaidoyer et en participant pleinement à l’élaboration du nouveau plan vélo ;
  • les actions de formation et sensibilisation à la pratique du vélo (vélo-école, remise en selle, actions auprès des entreprises, etc.) seront maintenues et enrichies ;
  • les actions de promotion de l’utilisation du vélo seront renforcées  via des communication pertinentes afin de développer les bonnes pratiques, d’améliorer la sécurité et de mieux partager l’espace public.

Des objectifs complémentaires seront également recherchés :

  • Développer la Maison Itinérante du Vélo et des Mobilités de la rive droite à partir de notre annexe de Cenon.
  • Organiser nos groupes locaux pour un fonctionnement optimisé des actions de terrain.
  • Améliorer notre plate-forme « cyclofiche ».

Dans le contexte actuel nous ne mettons pas en évidence les manifestations revendicatives ou festives (Fête du Vélo, Cycliste brillez, …). Nous sommes prêts à les organiser, tout dépendra de la situation sanitaire.

Proposition de budget 2021Budget 2021

Dans la même categorie

Assemblée Générale 2021 – Rapport financier 2020

Bilan 2020

Bilan 2020

Compte de Résultat 2020

Compte de résultat 2020

Commentaires du trésorier

COMPTE DE RESULTAT GLOBAL ENTRE LES EXERCICES 2020 N et 2019 N-1

  1. PRODUITS écart de + 1240€ (205239 en 2020 et 203999 en 2019 sans ventes BAV)
    • Ressources exploitation
      • Pas d’écarts significatifs sur les postes Divers, IMV, FV et ABAV
      • Par contre écart de – 9 066€ entre BAV 2019 et pas de BAV en 2020
    • Ressources subventions
      • Pas de commentaires sur les postes de subventions.
      • Ecart de -10 306€ sur autres produits concernant les adhésions, les dons, les subventions Caisse des dépôts ABAV, Région MIDV, DREAL, Fête du vélo par rapport au prévisionnel.
    • Ressources indirectes
      • Autofinancement Vélo-Cité 13 442€ de besoin en fin d’exercice pour équilibrer le résultat, auquel il faut déduire les 10 306€ de produits prévus en 2020 qui sont en décalage à recevoir en 2021 ce qui ramène l’autofinancement à 3130€
  1. CHARGES écart de +10368 (218 681 en 2020 et 208 313 en 2019 sans achats BAV)
    • Charges directes
      • Ecarts significatifs entre les postes N et N1
        • Le plus gros écart concerne les frais de personnel le poste en hausse de 14 718€
        • Sur les autres postes baisse de -4 350€
        • A noter également la dernière année des amortissements concernant la MIDV (2018 à 2020)

BILAN EXERCICE 2020 N et 2019 N-1

  • Actif
    • Immobilisations nettes à 0€ après amortissement total, les produits à recevoir concernent le solde des subventions 2020 Bordeaux Métropole à recevoir.
    • les disponibilités sont en hausse de + 3 090€.
  • Passif
    • Les fonds propres à fin 2020 sont de 67 375€ en légère baisse.
    • Les autres charges de personnel dues concernent le litige de F NORA encours
    • Les autres charges à payer sont en hausse de 9 767€ par rapport à 2019 notamment sur les reports de paiement URSSAF de 2020 suite au COVID
    • La ligne résultat concerne 2019 pour -2945€ et en 2020 pour -13 442€

Dans la même categorie

Assemblée Générale 2021 – Synthèse du rapport d’activité

Synthèse rapport d’activité 2020 de l’association Vélo-Cité – AG 2021

L’année 2020 a été très contrastée entre, d’une part, la nécessité d’obtenir une décision du Conseil d’Etat pour faire reconnaître que « la bicyclette est autorisée à ce titre comme tout autre moyen de déplacement, et quel que soit le motif du déplacement » et, d’autre part, le véritable élan citoyen et l’engouement constaté pour le vélo, notamment sur le plan local (80 000 vélos sillonnent la métropole au quotidien).

Fonctionnement général de l’association

Un conseil d’administration de 8 personnes : Président : Ludovic Fouché, Vice-Président : Jean Pébayle, Trésorier : William Bourramoul, Trésorier –adjoint : Philippe Lallement, Secrétaire : Alain Guérineaud, Hélène Durand, Maxime Derrien, Emilie Mallet.

Une équipe motivée de cinq salariés : Oriane Hommet, coordinatrice, Ismael Canoyra, promotion du vélo auprès des entreprises, Grégoire Ingrand puis Sébastien Rousseau, formation et pédagogie, Florian Van Eeden, animateur et technicien cycle, Benjamin Marion, animation et développement de la Maison itinérante du vélo (MIDV).

Des bénévoles nombreux et très actifs : des bénévoles actifs apportent leur efficace concours dans toutes les actions menées par Vélo-Cité (plaidoyer, aménagements, vélo-école, animations diverses, ateliers, bulletin, facteurs, campagnes d’adhésion, cyclo-fiches, groupes locaux…).

Une augmentation du nombre d’adhérents : l’association compte 1 132 adhérents en 2020, en augmentation sensible par rapport à 2019, répartis sur l’ensemble du territoire métropolitain ; ce maillage et l’implication active de la communauté cycliste lui donne une grande capacité d’expertise. Dans le domaine de la mobilité alternative, Vélo-Cité est reconnue comme association de référence ; l’accueil très positif du plaidoyer « la métropole à vélo » et largement partagé, en est la parfaite illustration.

De plus, malgré les contraintes liées à la pandémie, la dynamique a été forte avec quatre antennes actives à Cenon, Gradignan, Pessac et Talence. Ces groupes de bénévoles dialoguent régulièrement avec les mairies, organisent des cyclo-inspections, font des propositions pour améliorer les aménagements.

Les aménagements cyclables

Le plaidoyer « la métropole à vélo » constitue manifestement un changement de braquet. Ce « plan » ambitieux, décliné en cinq propositions, est une solution qui fait écho aux enjeux environnementaux, sanitaires et sociaux auxquels il est urgent de faire face. Le changement d’échelle de la métropole bordelaise après son grand développement lors de la dernière décennie, requiert de positionner la mobilité comme un enjeu fondamental et central pour sa viabilité et le bien-être des personnes qui y habitent, y travaillent et s’y déplacent.

De plus, en 2020, Vélo-Cité a été un accélérateur de décision pour les aménagements temporaires, les «coronapistes ». Conjugués aux exigences liées à la situation sanitaire, les aménagements jadis proposés par l’association et éventuellement retravaillés, ont été pris en compte par Bordeaux Métropole et les différentes communes concernées pour la mise en œuvre du plan d’urgence vélo.

La promotion et les actions de sensibilisation

Vélo-Cité et les associations de la métropole bordelaise ont accueilli le 20ème congrès de la FUB, les 6 et 7 février 2020, au Palais de la Bourse. Ce fut un très grand cru ; plus de 500 participants !

Le congrès a été l’occasion de donner les résultats de la deuxième édition du baromètre des villes cyclables ; cette enquête menée par la FUB est un outil participatif de mesure du ressenti des politiques cyclables locales. Dans ce classement, la ville de Bordeaux apparait à la 5ème place des villes de plus de 200 000 habitants derrière Strasbourg, Nantes, Rennes et Paris.

En revanche, les autres actions de promotion et manifestations ont dû être annulées et/ou reportées, compte tenu de la pandémie et des restrictions. C’est le cas de la fête du vélo ; elle est reportée en 2021.

La formation et la pédagogie

L’action “vélo-école” de l’association est l’une des premières créées en France il y a 10 ans avec l’objectif de rétablir l’égalité des conditions d’accès à la mobilité en utilisant le vélo comme moyen d’intégration sociale. Six stages de Vélo-école entre janvier et décembre ; 47 stagiaires ont été formés.

Vélo-Cité propose également des cours particuliers d’apprentissage du vélo pour les adultes ; ils permettent de répondre à une nouvelle demande provenant d’actifs souhaitant changer leur mode de déplacement pour se rendre au travail.

Enfin, Vélo-Cité intervient régulièrement en milieu scolaire dans les écoles primaires et les collèges afin de former et sensibiliser les futurs usagers de la voirie à la pratique du vélo urbain en toute sécurité, à travers des ateliers ludo-pédagogiques.

La promotion du vélo auprès des entreprises et administrations

En sa troisième année d’existence, le programme a su montrer sa capacité d’adaptation et son caractère entreprenant pour apporter des réponses et sa collaboration au réseau des entreprises et administrations de la métropole ; 21 entreprises ont été accompagnées. Malgré les restrictions, la continuité de la prestation a été en grande partie assurée grâce aux actions virtuelles (webinaires, #SolutionVélo Entreprises, guide « devenir entrepreneur à vélo »).

Cette année 2020 a également été une année de bilan pour le programme puisque la convention triennale signée avec l’ADEME en 2017 a pris fin en mai 2020. Ce fut également une année de projection dans l’avenir ; notre collaboration avec l’ADEME a été renouvelée et une nouvelle convention triennale a été établie.

La Maison itinérante du vélo

Trois ans après avoir répondu à l’appel à projet du 2ème plan vélo, Vélo-Cité souhaite poursuivre et développer ses actions et ainsi répondre aux besoins actuels et futurs des habitants de la rive droite en matière de mobilité, à travers son programme “La Maison Itinérante du Vélo et des Mobilités de la rive droite”. Ce programme prend la forme d’un espace itinérant à vélo, dédié au vélo. Il se déplace sur les communes de Bassens, Cenon, Floirac et Lormont, au sein des différents quartiers, à la rencontre des habitants afin de créer du lien et de promouvoir le vélo.

Dans le cadre du « Coup de Pouce Réparation », Vélo-Cité est réparateur agréé. Cette aide, à destination des particuliers qui souhaitent utiliser le vélo comme moyen de transport dans un contexte de crise sanitaire et de déconfinement, prend la forme d’une remise pouvant aller jusqu’à 50€ par vélo sur la réparation/vente de vélos d’occasion.

Entre mai et décembre 2020, 93 « Coup de Pouce Réparation » ont été réalisés ; 62 vélos d’occasion ont été remis en état et vendus par nos soins.

Dans la même categorie

Sortie du bulletin n°153 (fév. – avril 2021)

Découvrez le dernier bulletin de l’association, #153 (cliquez sur couverture)

couv153

Dans la même categorie

Plan d’urgence vélo : carton jaune à Talence !

Vous pouvez télécharger le communiqué ici : TÉLÉCHARGER

 

Amenagements-cyclables-temporaires-sur-les-boulevards

Depuis le printemps dernier, dans le but d’accompagner les habitants de la métropole dans l’évolution de leur mobilité et pour répondre à l’engouement de la #SolutionVélo, Bordeaux Métropole a déployé un plan d’urgence vélo ambitieux sur l’ensemble du territoire, mis en place cet été et consistant à créer rapidement des aménagements cyclables expérimentaux là où il en manquait, sur des axes dangereux et où existait un enjeu important de développement et de sécurisation des déplacements à vélo.

Dans ce cadre, dès le mois d’avril, Vélo-Cité a publié une carte des axes potentiellement concernés par ce plan d’urgence, dans une logique d’itinéraires métropolitains tout en cherchant à résorber les plus gros points noirs de l’agglomération.

Lien vers notre dossier #SolutionVélo : http://velo-cite.org/solutionvelo/

 Dans cette dynamique, plusieurs communes se sont également mobilisées pour déployer des aménagements expérimentaux. C’est notamment le cas de la ville de Talence, qui a mis en place plusieurs aménagements cyclables, allant de simples logos vélos de jalonnement au sol à l’expérimentation de pistes bidirectionnelles balisées, certains de ces aménagements ayant notamment pour objectif d’améliorer la desserte du campus. Afin de juger ces expérimentations, la ville de Talence a lancé cet automne un questionnaire auprès des personnes intéressées pour recueillir leur sentiment concernant les aménagements cyclables mis en place le cadre de ce plan d’urgence vélo.

A l’occasion de la publication des résultats, nous découvrons que certaines avancées notables vont purement et simplement être supprimées, comme par exemple la piste bidirectionnelle de la rue Pierre Noailles, utile pour desservir le campus, ou encore celle de la rue du Maréchal de Lattre de Tassigny, utile pour accéder aux commerces du centre-ville. Nous le déplorons vivement et dénonçons des décisions hâtives !

Nous constatons que ces décisions s’appuient sur une analyse qualitative et quantitative des réponses mais qui nous semble des plus approximative pour ne pas dire faussée, notamment par le fait qu’une part du taux d’insatisfaction a pour motif « n’est pas assez ambitieux », ce qui ne veut pas dire qu’il faut supprimer l’aménagement mais l’améliorer ! La nuance est pourtant évidente et entache les résultats de la concertation : comment un cycliste qui, voulant bien faire en déclarant un aménagement « pas assez ambitieux » pour inciter la mairie à faire mieux, pouvait-il savoir que cet avis allait au final provoquer la suppression de l’aménagement ? Ce n’est pas sincère !

De même, nous déplorons de ne pas avoir d’informations sur la représentativité du panel de participants, notamment le critère automobiliste ou cycliste permettrait d’éclairer les résultats et de nuancer les taux d’insatisfaction concernant les aménagements cyclables. Il est effet inéluctable que le rééquilibrage de l’espace public au profit des modes actifs se fasse au détriment de ce qui occupe aujourd’hui le plus d’espace dans la ville, à savoir l’automobile, que ce soit pour les voies de circulation ou le stationnement.

Nous notons également la suppression d’une piste justifiée par un niveau d’insatisfaction de 50,1%, alors qu’une prolongation de l’expérimentation avec quelques améliorations aurait été légitime et était attendue.

Vélo-Cité s’étonne de ces décisions hâtives de vouloir faire retirer ces aménagements « au plus vite », avant même l’étude d’améliorations ou de solutions alternatives. Nous nous interrogeons sur la volonté de la collectivité de réduire la circulation automobile dans la commune pour développer les mobilités actives et favoriser l’émergence d’une ville apaisée et respirable.

Vélo-Cité demande de ne supprimer aucun aménagement jusqu’à ce que les solutions alternatives validées soient mises en place.

Dans la même categorie

La carte des itinéraires cyclables – direction les sites du Département de la Gironde

Lien avec la page 17 du livret :

Il est important de choisir le trajet qui vous conviendra au mieux. Il existe souvent plusieurs itinéraires d’un point A à un point B qui ont leurs avantages et leurs inconvénients : rapidité, beauté du paysage, part d’aménagements cyclables, dénivelé… Chacun ses critères !

Enfin, voici les « feuilles de route » qui accompagnent ces itinéraires, pour vous guider très précisément et vous fournir des conseils supplémentaires :

LIGNE 1 – Mérignac Centre direction Mériadeck

En cliquant sur les miniatures ci-dessous, vous pourrez accéder aux cartes des itinéraires en direction des différents sites des départements de la Gironde et les télécharger !

Capture

Dans la même categorie

INTERMODALITÉ : la ligne de TER 42 Pessac/Bordeaux – Parempuyre

Expérimentation sur la ligne de TER 42 Pessac/Bordeaux – Parempuyre : elle est accessible gratuitement aux abonnés TBM jusqu’au 24 février 2021, y compris aux cyclistes ! Capture

Grâce à votre abonnement TBM chargé sur votre pass, vous avez directement accès au train, sans prendre un ticket SNCF en plus ! Ceci est valable pour les parcours entre Parempuyre et Pessac ainsi qu’entre Parempuyre et Bordeaux Saint-Jean, mais ceux entre Pessac et Bordeaux Saint-Jean sont exclus du dispositif :

Capture d’écran 2020-12-09 133611

La ligne 42 circule tous les jours, avec en semaine et en heure de pointe un train toutes les 30 minutes depuis la gare de Parempuyre et toutes les heures depuis les gares de Pessac et Bordeaux.

Cette expérimentation est proposée par la Région Nouvelle-Aquitaine et Bordeaux Métropole en prévision du projet de RER métropolitain. Elle sera très probablement étendue à l’ensemble des lignes de TER en cours de création.

Retrouvez toutes ces informations sur le site https://www.projet-rer-m.fr/ter-abonnement-tbm/

Dans la même categorie

Soutien de l’Ademe : c’est reparti pour 3 ans !

ademe 3 ans de plus

Le programme « Au Boulot à Vélo ! » est né en mai 2017 grâce aux conseils et à la collaboration de l’Ademe. Le but du programme était d’accompagner les changements de comportement dans les déplacements domicile-travail.

Nous avons bénéficié du soutien de l’Ademe pour une première étape en 2017-2020 et nous sommes heureux d’annoncer qu’il se renouvelle pour une deuxième étape en 2021-2024.

L’accompagnement des entreprises et de leurs salariés était l’un des axes majeurs du programme. De nombreuses actions ont pu voir le jour, et elles sont résumées sur l’infographie suivante :

Bilan des actions du programme « Au boulot à vélo ! » (ABAV !) 2018-2020

Cette nouvelle convention avec l’Ademe signée pour les années 2021-2024 permet à Vélo-Cité, à travers son programme « Au boulot à vélo ! », de continuer à accompagner les entreprises de la métropole bordelaise et à créer de nouveaux partenariats.

Au boulot à vélo logo v3 20182

Dans la même categorie

Prolongation du dispositif « Coup de Pouce Vélo » jusqu’au 31 mars 2021

bicycle-1850008_1920

Afin d’encourager la pratique du vélo par les Français dans le cadre du déconfinement, le ministère de la Transition Ecologique et Solidaire a pris des mesures d’aide financière et annoncé un plan de 60 millions d’euros : le Coup de Pouce Vélo.

Dans le cadre de ce programme, pour les particuliers qui souhaitent utiliser le vélo comme moyen de transport dans ce contexte de déconfinement, l’Etat propose notamment une aide financière pour la réparation des vélos.

A l’origine, le programme devait se terminer le 31 décembre 2020, mais sera finalement prolongé jusqu’au 31 mars 2021 : c’est l’occasion pour vos salariés de réparer leur vélo si ce n’est pas déjà fait, et ainsi rejoindre le million de « Coup de Pouce Réparation » déjà effectués !

Cette aide prend la forme d’une remise sur facture hors taxes pouvant aller jusqu’à 50€ par vélo.

Les réparateurs agréés sont nombreux et référencés sur le site internet du programme.

Pour plus d’informations : https://www.coupdepoucevelo.fr/auth/home

Dans la même categorie